Quand le forum sur la mobilisation des ressources se transporte dans une université

0
283

Au cours d’une conférence qui s’est tenue dans la salle Nfamory Kourouma de l’université Général Lansana Conté de Sonfonya, une délégation venue du forum international sur la mobilisation et l’utilisation efficace des ressources internes a présenté aux étudiants guinéens, un ouvrage titré “les trop dits et les non dits sur l’aide au développement”, a constaté sur place Guineenews.

Face aux étudiants venus de plusieurs universités public et privé de Conakry, Dr Mohamed Lamine Doumbouya ministre du budget a exposé sur l’intérêt et la portée de la mobilisation ainsi que l’utilisation efficace des ressources internes pour la Guinée. Un cours magistral inter actif enrichi par  les interventions très appréciées de ses coauteurs à savoir Dr Mamadou Barry économiste et Pr Yaya Sanni  Yaya directeur de l’école de développement international et mondialisation à l’université d’Ottawa.

Sur le titre “les trop dits et les non dits sur l’aide au développement” de l’ouvrage qui était le thème de la conférence, Dr Mamadou Barry coauteur et assistant a précisé : “les trop dits parce qu’il y a une manière de présenter l’aide qui nous amène à rêver et les non dits, c’est parce qu’ils ne nous disent pas tout en terme d’adaptation de l’aide, tous les problèmes qui sont autours de l’aide.”

Poursuivant, l’assistant du ministre a résumé l’oeuvre. Au micro de la presse, Dr Barry a affirmé : ”globalement; on essaye de montrer dans cet ouvrage que malgré les engagements des bailleurs, l’aide n’a pas beaucoup progressé.”

Et sur les attentes, “nous invitons les étudiants à bien exploiter cet ouvrage pour comprendre que pour que notre pays se développe, il faut une mobilisation des ressources internes de notre pays et mobiliser les ressources internes n’est pas juste un slogan.”

Revenant sur le forum sur la mobilisation et l’utilisation efficace des ressources internes, Dr Barry a laissé entendre que « le forum a montré que nous avons énormément de défis à relever”.

Pr Sanni Yaya directeur de l’école de développement international et mondialisation à l’université d’Ottawa estime quant à lui, qu’aucun pays ne peut parler de développement sans une éducation solide et de qualité et sans un renforcement des capacités de ses ressources humaines. “Lorsque je parle de ressources humaines, je parle tout d’abord de la santé de l’éducation, pour moi aucune véritable stratégie de développement ne peut durer aussi longtemps que si elle n’est fondée sur le développement des capacités, sur l’accès à l’éducation et aussi à la santé.”

Au terme des interventions, le ministre du budget Mohamed Lamine Doumbouya a indiqué qu’une formation de qualité passe aussi par un échange de connaissances entre des experts et les étudiants sur une question d’actualité ou d’une importance capitale. “Un tel forum ne pouvait se tenir en Guinée sans que les futurs cadres de ce pays ne profitent et ne bénéficient de l’expertise et de l’expérience de toutes ces personnalités du secteur économique mondial à travers des séries de conférences”.

Pour rappel, il faut noter que la conférence du ministre du budget et cie a été précédée par celles de Saikou Yaya Diallo directeur de la directiond de recherche et de l’information sur le marché du travail (Etats-Unis) qui a échangé avec les étudiants sur le marché du travail le  jeudi 10 novembre 2016, suivie par Albert Zeufack chef économiste de la région Afrique à la Banque Mondiale le vendredi 11 novembre et qui portait sur les perspectives économiques de l’Afrique.