Forum de l’Etudiant Guinéen: Faire un choix, une priorité

0
605

Une conférence sous le thème ‘’Comment mieux s’orienter après le bac?’’ s’est tenue au compte de la première journée du FEG. Elle a été animée par une équipe de six personnalités dans la salle du congrès. Une manière d’expliquer aux lycéens les offres de formation universitaire.

A tour de rôle, les conférenciers ont expliqué clairement cette orientation aux lycéens qui se préparent pour l’université. A l’issue de cet exposé, ils affirment que la responsabilité incombe à plusieurs niveaux. « Aujourd’hui, le choix de l’orientation se situe à des niveaux différents notamment la responsabilité parentale qui nécessite un suivi efficace de ses enfants sur les domaines qu’ils méritent. Egalement aux encadreurs du secondaire de mieux expliquer aux apprenants les différents choix. Enfin, il faut que ces élèves choisissent aussi des filières que les entreprises ont besoin sur le marché de l’emploi», a expliqué Madame Aminata TRAORE, chargé de communication au ministère de tutelle.

Pour les élèves participants à ce forum de l’étudiant Guinéen qui est à sa 1ère édition, pensent que cet évènement est une aubaine en Guinée. « Sauf qu’il est seulement organisé à la fin d’année où la cible principale est dans les préparatifs des examens » souligne l’un d’entre eux.

«Ce forum est entrain de nous donner beaucoup d’idées pour mieux être situé dans le choix d’orientation après avoir obtenu le bac. Mais ce que je déplore, c’est le fait qu’il est organisé en cette fin d’année. Cette période ne permet pas aux ayants droits de prendre place ; vu qu’ils sont dans les préparatifs», a témoigné CAMARA Kémökö, élève au lycée Coléah dans la commune de Matam.

Pour remédier à ce phénomène qui a pris de l’ampleur en Guinée, les conférenciers ont tenté d’envisager des solutions. Pour eux, il faut une collaboration adéquate entre le ministère de l’enseignement pré-universitaire et de l’alphabétisation et les universités pour bien orienter les bacheliers à des filières porteuses d’emploi. Aussi, multiplier les options au lycée en tenant compte des branches techniques et scientifiques car le choix de l’école est basé sur le choix du métier qu’ils embrassent.
Mamadou Adama BARRY