SEKOUBA SIDIME, 1er de la République SE 2017 «Mon secret n’est autre que le travail, le sérieux et la détermination »

0
49

                  

Agé de 19 ans, Sékouba SIDIME, 1er  de la République  pour l’option Sciences expérimentales depuis la proclamation des résultats le 16 juillet 2017 sur les. Habillé en T-shirt carrelé, pantalon noir, le jeune lauréat tranquillement assis dans un fauteuil rayé dernière lequel sont disposées deux poupées, a relaté son parcours.

Né le 02 mars 1998 à Conakry d’un père artiste sculpteur et d’une mère institutrice, Sékouba SIDIME est le  2è fils d’une famille de 4 enfants. Il commence ses études en 2004 à l’école primaire de Dixinn centre1 dans le quartier Andréa  où il passe une année.  En 2005,  il rejoint l’école élémentaire Hadja Aicha BAH de Yimbaya  pour la suite de ses études primaires. N’ayant pas de penchant pour les études,   il donnera de mauvais résultats scolaires à ses débuts, chose qui ne durera pas longtemps. En troisième année, il exprime son talent et son envie de gagner en se  classant troisième de sa classe au dernier trimestre.

Il obtient son examen d’entrée en 7è Année en 2010, en se classant 18è de son établissement.  Le jeune dynamique et ambitieux passe son brevet d’études du premier cycle(BEPC) a en 2014 au sein de la même école avec brio. Premier de son établissement, il se classe 231è au niveau régional. Il sera ensuite contraint de quitter le complexe scolaire Hadja Aicha BAH  à cause de l’inexistence d’un lycée au sein de l’établissement. Ainsi,  ses camarades et lui seront  orientés par  leurs responsable au lycée Titi CAMARAII de Simbaya en 2011 pour la suite de leurs études. Mais vu le manque de professeurs dans cette école notre interlocuteur, le jeune n’y passera qu’une journée. Il changera ainsi d’école une deuxième fois pour rejoindre le lycée Senghor où il passe ses deux premières années du lycée (11è et  12è  année) en tant que chef et en étant toujours premier de sa classe.

Là aussi,  l’irrégularité de certains professeurs, des programmes non achevés pousseront le jeune à quitter parce que selon ses dires cet état de fait n’était pas favorable à ses aspirations qui sont l’excellence et la compétitivité. Animé par  l’ambition d’être premier de la République au Baccalauréat unique depuis le collège, il demande alors à ses parents de l’envoyer dans un autre établissement  de son choix. Un choix motivé par la qualité des professeurs, la rigueur et le suivi qui s’y trouvent. C’est ainsi qu’il change d’école pour une troisième fois et rejoint le groupe scolaire El hadj Moriba YANSANE (CEMIG) en 2017 pour passer le bac.

Arrivée là, le jeune se retrouve  avec ses quelques amis du collège. Motivé par son objectif, il se fera remarquer dès le premier jour et parvient encore à s’imposer premier de sa classe au fil de l’année. Craint pas ses émules, adulé par ses professeurs, et habitué à la responsabilité, Sékou SIDIME n’acceptera pas la chefferie à CEMIG pour cette fois afin de se consacrer beaucoup plus  à ses cours. Selon lui, la charge de chef de classe l’empêcherait d’atteindre l’objectif qu’il s’est fixé.

Aujourd’hui, le travail a récompensé son homme, SEKOU SIDIME est le 1er de la République pour l’option Sciences expérimentales avec mention « Très Bien».

Parlant du secret qui l’a conduit à ce succès longtemps préparé, SIDIME martèle tout souriant : «Mon secret n’est autre que le travail, le sérieux et la détermination »

A l’université, le lauréat compte faire la Médecine pour enfin se spécialiser en Neurologie et Cardiologie. Les raisons de ce choix sont toutes simple : «Je veux faire la Neurologie à l’université parce que j’ai une amie dont la mère est décédée par suite de cette maladie, mort qui m’a beaucoup touché. Cardiologie, parce qu’actuellement, beaucoup de personnes meurent d’un problème cardiaque, je voudrais de ce fait apporter mon aide  à l’humanité dans ce sens », projette SIDIME.

    Morlaye KEITA

 

Laisser un commentaire