SOUTENANCE DU PREMIER CANDIDAT DE L’ECOLE DOCTORALE: le récipiendaire relate son parcours

0
333

Le 3 mai 2017, le tout premier candidat de l’école doctorale guinéenne a soutenu et défendu sa thèse devant un jury composé des professeurs des universités Cheick Anta DIOP de Dakar (Sénégal) et Général Lansana CONTE de Sonfonia(Guinée. Après avoir obtenu la mention: »Très honorable », Faya Pascal IFFONO relate son parcours.

Pour introduire, notre interlocuteur a laissé entendre : «Il est généralement difficile de parler de soi, surtout, dans des moments d’intense émotion. Toutefois, je m’exercerai à vous livrer mes impressions relatives à la soutenance de ma thèse. »

Parlant de son parcours, le désormais Dr Faya Pascal IFFONO déclare : «Après mon admission au concours d’intégration aux institutions d’enseignement supérieur en 1993, j’ai été orienté à l’Université Gamal Abdel Nasser de Conakry (UGANC), à la  Faculté des Lettres et Sciences humaines (FLSH), département de Lettres. Durant les quatre années de formation, j’ai obtenu le DEUG en 1995, la Licence en 1996 et la Maîtrise en 1997. Pour l’obtention de ce dernier diplôme, j’ai rédigé et présenté, avec l’encadrement de Dr Sâa LENO, un mémoire portant sur le thème : «  La satire dans les romans « Les Soleils des indépendances (1970)  » d’Ahmadou Kourouma et « Le Cercle des Tropiques (1972) » d’Alioum Fantouré ». La soutenance de ce mémoire a été couronnée par l’obtention de la mention ‘’Remarquable’’».

Après ses études universitaires, Faya Pascal IFFONO d’alors a été recruté comme enseignant homologue au département de Lettres modernes, puis engagé comme fonctionnaire en 2005, il s’est investi totalement dans l’enseignement des cours de Littérature Négro-africaine, de Grammaire pratique du Français, de Panorama de la littérature africaine, de Poésie Négro-africaine.

Avec la création des Masters à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia en 2007 un privilège lui a été accordé comme il le témoigne :« J’ai eu le privilège d’être choisi comme Assistant de Pr Boubacar DIALLO, Directeur de Master Littérature et Linguistique. Cumulativement à mes charges pédagogiques, j’ai été inscrit sur la liste des étudiants de la première cohorte de ce Master. En dépit de mes multiples occupations, j’ai suivi tous les séminaires organisés  de cette formation et j’ai rédigé et présenté, en 2009, sous la codirection de Dr Sâa LENO et de Pr Boubacar DIALLO, mon mémoire de Master intitulé : « L’exil dans Un attiéké pour Elgass (1993) de Tierno Monénembo », avec la mention « Très bien », explique-t-il.

Ce succès lui a permis de s’inscrire en thèse en mars 2012 sur la liste des premiers étudiants doctorants de la première Ecole doctorale de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia-Conakry. Il a décidé d’élargir le cadre de sa recherche en travaillant sur quatre romans : « L’exil dans les romans Les Crapauds-brousse (1979), Un rêve utile (1991), Un attiéké pour Elgass (1993) et Pelourinho (1995) de Tierno Monénembo.»

Il a effectué durant cinq ans, en temps partiel, des recherches sous la codirection de Pr Boubacar DIALLO de l’UGLC/SC-Guinée et de Pr Abdoulaye BERTE de l’UCAD de Dakar- Sénégal.

Selon Dr IFFONO, cette thèse a pour objectif de comprendre et d’expliquer les préoccupations de Tierno Monénembo par rapport aux exilés qui se traduisent par une dénonciation de leurs souffrances , une ferme condamnation des pouvoirs autoritaires et des régimes dictatoriaux en Afrique, qui en sont les responsables , un plaidoyer pour que les peuples africains retrouvent la paix et la liberté, afin de jouir du fruit de leur labeur et mener une vie décente. Elle se  structure autour de trois parties : la première porte sur les causes de l’exil des personnages et leur itinéraire ; la deuxième étudie les conséquences de ce phénomène dans les pays d’origine et les pays d’accueil ; la troisième partie s’intéresse à l’analyse de la technique romanesque et la motivation compositionnelle de l’auteur. Elle se focalise essentiellement sur la déconstruction narrative, l’explicite et les interférences linguistiques ; la typologie et la description fonctionnelle des personnages ; la réception de l’œuvre par la critique et l’interview de l’auteur.

Satisfait du contenu des deux rapports, l’Ecole doctorale, par la voix de son Directeur, le Pr Ismaël BARRY, lui a annoncé la date de soutenance du 3 mai 2017. Ainsi a démarré l’intense préparation de la soutenance ponctuée d’interminables interrogations, de doutes et de soucis. Mais cela n’a nullement ébranlé sa sérénité.

Pour terminer, Dr IFFONO dit : «Ce fut pour moi une joie immense, un privilège et un honneur d’être le tout premier doctorant à ouvrir  le  » bal » des soutenances de la première Ecole doctorale de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia. La date du 3 mai 2017 restera à jamais gravée dans la longue et riche histoire de ma vie professionnelle et de celle de l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia.  La présence de grands professeurs de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et de l’Université de Sonfonia dans mon Jury de soutenance, est une marque spéciale de la qualité des résultats de mes années de recherche. »

Il a remercié la présence massive des enseignants-chercheurs des différentes universités guinéennes (publiques et privées), des personnalités du monde scientifique et universitaire tels que Tierno Monénembo, Djibril Tansir NIANE, Aly Gilbert IFFONO, Lamine CAMARA, des invités de marque,  des étudiants, etc.

En obtenant la mention « Très Honorable », il ressent du fond de son cœur et de son être, des sentiments de satisfaction, de joie, de fierté et de reconnaissance.

Aly KOMANO